Image 5 questions à se poser avant de se lancer dans l'aventure auto-entrepreneuriale

5 questions à se poser avant de se lancer dans l'aventure auto-entrepreneuriale


5 questions à se poser avant de se lancer dans l'aventure auto-entrepreneuriale

Vous projetez de vous lancer dans la création d'entreprise, mais vous éprouvez des difficultés à commencer ? Nous vous proposons 5 questionnements essentiels à étudier de près avant de vous lancer dans l'aventure.

Pourquoi devenir un auto-entrepreneur ?

La principale interrogation à se poser est la raison pour laquelle vous voulez vous lancer dans l'auto-entrepreneuriat. Dans ce cadre, commencez par estimer votre statut. Êtes-vous un étudiant, un salarié ou un retraité ? Continuez l'introspection en étudiant si vous désirez compléter votre revenu. Dans ce cas, votre nouvelle activité sera secondaire. À l'inverse, si vous souhaitez vous lancer dans un projet ambitieux à long terme, votre nouvelle activité sera votre emploi à temps complet. Cette interrogation sert principalement à identifier le temps que vous allez consacrer à l'exercice de votre nouvelle fonction.

Faut-il un financement ?

Pensez à vos moyens. Votre projet d'auto-entreprise nécessite-t-il un financement ? Si c'est le cas, estimez de manière globale la somme nécessaire. Dans cette démarche, il est capital d'étudier l'ensemble de vos dépenses professionnelles, en l'occurrence la location des matériels, le local professionnel, les frais des charges d'hébergements, la création de site… Continuez en chiffrant de manière approximative les dépenses. Effectuez une estimation de votre activité, des revenus générés et des chiffres d'affaires. Pour finir, quel mode de financement choisir entre un prêt bancaire, un prêt d'honneur, une aide, un don, des subventions…

Quels sont les matériels de travail utilisés ?

L'auto-entrepreneuriat implique toute une série de démarches pour générer un revenu et rentabiliser votre activité. Seulement, la fonctionnalité de votre activité nécessite de bons outils. Il est capital de définir les instruments à utiliser pour votre activité. Vous êtes dans l'obligation d'établir un inventaire complet des outils nécessaires pour l'exercice de votre activité d'auto-entrepreneur, car le régime micro-fiscal interdit la déduction des frais pour l'achat de matériel. Vous pouvez choisir la location si l'achat semble impossible. Évidemment, la location réclame des frais, mais les coûts sont plus accessibles.

Qu'en est-il des prix à pratiquer ?

Votre activité nécessite la fixation de prix. L'estimation du tarif prend en compte les charges directes ainsi que les charges indirectes en plus du revenu net. Les charges directes comprennent les frais de déplacement, l'acquisition des fournitures indispensables, l'achat des marchandises et les cotisations sociales. Ces dernières sont à hauteur de 13,1 % s'il s'agit d'une activité commerciale, se situe de 22,7 % si c'est une prestation de service et compte 22,5 % pour une activité libérale. Les charges indirectes rassemblent le prix des véhicules professionnels, le loyer, le contrat d'assurance. La fixation du prix s'effectue également selon le tarif de la concurrence.

Quand entamer le projet de création d'entreprise ?

L'ultime interrogation à se poser est la période pour commencer le projet. Dans ce cadre, estimez si votre activité subit une saisonnalité. Étudiez si la période est favorable pour le commencement. L'avantage d'un projet d'auto-entreprise est la liberté de choisir la période la plus propice et l'emplacement le plus favorable à son lancement. Il vous incombe de programmer l'horaire de travail. Vous avez la possibilité de travailler le soir et les weekends si l'envie vous tente. De cette manière, les jours ouvrés seront consacrés à d'autres occupations.