Image 4 Stratégies pour avoir une carrière et une famille

4 Stratégies pour avoir une carrière et une famille


4 Stratégies pour avoir une carrière et une famille

L'extrait suivant est tiré du livre de la Dr Patti Fletcher intitulé Disrupters : Success Strategies From Women Who Break the Mold.

L'équilibre travail-vie personnelle n'existe pas. L'équilibre est comme une balançoire : quand un côté monte, l'autre descend. C'est un compromis, une proposition ou l'autre. Mais, quand on réfléchit dans ce sens, on réduit ses options.

Les femmes qui enfreignent les règles ne pensent pas que ce soit choisir l'une ou l'autre, elles trouvent un moyen d'avoir à la fois leur vie personnelle et professionnelle dans un tout harmonieux. Pourquoi ne pouvez-vous pas travailler deux ou trois jours par semaine ? Pourquoi ne pouvez-vous pas bloquer certaines heures pour prendre soin de vous ? Pourquoi ne pouvez-vous pas déplacer une réunion ?

Si vous voulez vous consacrer exclusivement à élever vos enfants et à servir votre famille, faites-le sans hésiter. Si vous voulez créer un merveilleux mélange d'activités familiales, professionnelles et sociales, c'est formidable aussi. Si vous voulez créer des changements au sein de votre entreprise ou lancer votre propre start-up, nécessitant de longues heures de concentration et d'efforts, allez-y. Mais ne croyez pas au mensonge selon lequel vous devez choisir entre l'épanouissement au travail ou à la maison.

Ce n'est pas facile, mais vous pouvez trouver un moyen d'avoir les deux. Les femmes que j'ai observées utilisent un certain nombre de stratégies pour réussir dans leur vie professionnelle et personnelle.

Planifier des transitions intelligentes

Nos briseurs de règles ne croient pas au mythe de l'un ou l'autre. Ils reconnaissent que la vie est complexe et en constante évolution. Ce qui fonctionne pour eux en ce moment ne fonctionnera pas dans 15 ans (ou même dans cinq ans).

Au lieu de choisir une voie ou l'autre, ils créent la leur et se faufilent entre les embouteillages. Il se peut qu'ils aient besoin de ralentir pendant qu'ils prennent soin de leurs parents ou s'occupent d'une affaire personnelle, mais au bon moment, ils montent en puissance et se remettent sur la voie rapide.

Les femmes qui ont fait ça disent qu'elles n'ont pas fermé la porte non plus. Elles ont quand même déjeuné avec leurs collègues, assisté à des conférences et maintenu leurs certifications. Parfois, elles prenaient des contrats de consultant ou travaillaient en freelance. Elles n'ont jamais fermé la porte à leur l'emploi à temps plein.

Respecter des limites strictes

Un cadre en technologie qui siège à plusieurs conseils d'administration de sociétés publiques et privées nous a dit un jour qu'elle désactive son courriel et débranche complètement son poste de travail un jour par semaine. En construisant ce havre de paix chaque semaine, elle peut se concentrer sur ses autres priorités : elle-même, sa famille, sa vie sociale et ses activités personnelles. Elle a réalisé que si elle ne créait pas cet espace, personne d'autre ne le ferait pour elle.

Elle et d'autres luttent contre la loi de Parkinson : tout travail tend à se dilater pour occuper tout le temps qui lui est imparti. Mais, au lieu de permettre au travail de les consommer, elles le placent dans un cadre et l'obligent à demeurer à l'intérieur de ce cadre.

Adoptez la flexibilité

Une des premières intervenantes avec qui nous avons parlé nous a raconté comment elle avait abordé l'intégration travail-vie personnelle il y a des années en tant qu'épouse d'un chirurgien cardiologue. Elle voulait lancer sa propre entreprise, alors il a quitté son emploi pour devenir père au foyer pendant qu'elle poursuivait ses études.

Dans les années 1970.

Elle tenait absolument à ce qu'ils dînent en famille, même si elle voyageait régulièrement ou travaillait tard dans la soirée. Sa solution ? Leur nounou s'occupait des enfants pendant la journée et les mettait au lit en fin d'après-midi. Ensuite, leur père réveillait les enfants une fois que leur mère rentrait à la maison, et ils mangeaient tous le soir à 21 h 30.

Nous ne pouvons pas tous avoir une nounou, mais vous pouvez trouver des moyens d'atteindre le résultat que vous souhaitez. Il vous faudra peut-être redéfinir la façon dont vous le faites. Au lieu d'essayer de se conformer aux conventions, cette famille s'est tournée vers une nouvelle approche. Elle a pu réaliser son rêve d'entreprendre et passer chaque jour du temps avec son mari et ses enfants.

La flexibilité est aussi notre stratégie. Certains jours, nous devons faire plus d'activités professionnelles que personnelles. D'autres jours, c'est le contraire. Et nous avons cessé de croire que les tâches professionnelles ne peuvent se faire qu'au travail et que les tâches personnelles ne peuvent se faire qu'à la maison. Notre localisation importe peu. Quand nous devons nous occuper d'une affaire personnelle au bureau, nous n'avons pas franchi une frontière interdite, mais invisible ; nous avons juste eu à nous occuper de quelque chose de personnel dans un cadre professionnel. Nous avons toujours notre ordinateur portable avec nous et nous nous occupons régulièrement de tâches professionnelles dans un environnement personnel. Nous ne cherchons pas l'équilibre. Nous vivons notre vie. Nous poursuivons nos objectifs et trouvons un moyen de créer ce dont nous avons besoin.

Voici quelque chose que presque toutes les perturbatrices ont en commun : elles ont une base sociale solide. Cela signifie habituellement un mari ou un partenaire avec qui elles avaient une relation merveilleuse, un endroit paisible pour se retirer du monde et/ou un groupe d'amis et de proches.

La juge Ruth Bader Ginsburg a dit à propos de son mari de toujours, Martin :" Je ne trahirai aucun secret en disant que, sans lui, je n'aurais pas obtenu un siège à la Cour suprême. Avocat lui-même, il a déménagé de New York City à Washington, DC, pour sa carrière et a vendu des intérêts commerciaux qui auraient pu être considérés comme un conflit d'intérêts. On pourrait dire qu'il a renoncé à ses activités pour sa femme, mais dans un vrai partenariat, je pense que c'est plus une question de soutien que de sacrifice.

Mais cela ne veut pas dire que vous avez besoin d'un partenaire pour réussir. Une base solide, sous quelque forme que ce soit, est aussi essentielle que l'air que nous respirons. C'est plus rapide et beaucoup moins complexe de se lancer à partir d'un sol stable plutôt que sur du sable en mouvement constant.