Image Comment concilier business et éthique ?

Comment concilier business et éthique ?


Comment concilier business et éthique ?

Business et éthique occupent chacun une place prépondérante dans notre société du XXIe siècle. Les deux choses que tout sépare font partie du quotidien de divers secteurs du monde professionnel. Leur seul point commun réside dans l'existence des règles et des principes que l'un ou l'autre doit respecter scrupuleusement. A priori, il est difficile de concilier business et éthique. Le débat reste entièrement ouvert. A bien y réfléchir, des points de vue peuvent quand même amener à dire qu'ils sont compatibles.

Politique de Responsabilité Sociétale des Entreprises

Une idée contradictoire fait obstacle au rapprochement du business à l'éthique. Celle-ci peut être comparée entre le bien et le mal. Chacun d'eux a son propre objectif qu'il doit à tout prix atteindre, quitte à enfreindre les règles préétablies.

L'envie de gagner des profits, dictée par la vision stratégique des entreprises, l'emporte sur la morale personnelle ou collective dans toute négociation professionnelle. Tout est permis à l'instar de la moquerie des valeurs et de l'usage des mensonges.

La politique Responsabilité Sociétale des Entreprises peut jouer un rôle important en prévalant les lois de la morale sur les affaires et de la vie politique. Ces lois dictent aussi bien la préservation de l'environnement que le respect des personnes. La Vie Claire (boutique bio) fait partie des entreprises à avoir mis en place une politique RSE.

Voix des consommateurs et des jeunes cadres

Le principe du B2C (Business to Consumers) aide à réaliser la conciliation du business et de l'éthique. Toutes doléances et remarques qui viennent des consommateurs servent d'avertissements aux entreprises commettant des infractions. Ces dernières peuvent être le non-respect de la dignité humaine et la destruction de l'environnement.

L'innovation est inévitable avec la venue massive des nouvelles jeunes générations au sein d'une entreprise. Leur usage des réseaux sociaux apporte un nouveau souffle dans la manière d'informer les gens sur l'organisation du travail au sein d'une société. C'est en quelque sorte l'éthique de la transparence. La Vie Claire communique sa politique RSE via son site internet.

Primauté des autres et des valeurs

La compatibilité du business et de l'éthique se vérifie par l'essence même de toute entreprise. Chaque société créée a comme objectif la recherche des intérêts. Il n'empêche que tout entrepreneur possède à l'intérieur de lui-même le sens de l'altruisme. Celui-ci est toujours guidé par le principe de l'équité qui se termine par un échange gagnant-gagnant.

Une entreprise ne peut se développer sans la base d'une conciliation du business et de l'éthique. Les labels tout comme les certifications ne suffisent pas à convaincre la clientèle. Elle exige davantage de la transparence sur l'origine et la fabrication des produits. Cette complicité ne se concrétisera que sur la base d'une confiance mutuelle. L'intégrité de l'entreprise est un point crucial pour renforcer davantage le lien entre les businessmen et les consommateurs.

L'arrivée de l'éthique des affaires au début du XXe siècle a changé la donne sur une possible conciliation du business et de l'éthique. D'après Lewis, cette vision regroupe l'ensemble des règles orientant les comportements vers plus de véracité et de moralité dans les situations rencontrées. En d'autres termes, ladite théorie a véhiculé l'Investissement Socialement Responsable qui se résume à désavouer tout profit en faveur des diverses valeurs humaines.